Bannière

"Sciences et psychomotricité: 20 ans après"

En 1990, lors des premières Journées Toulousaines de Psychomotricité, le Pr Jacques Corraze soulignait la nécessité de renforcer les liens entre Sciences et Psychomotricité et en appelait à la rigueur et à une fécondation réciproque des modèles théoriques et des pratiques psychomotrices. Plus de 25 ans après, quels constats et quelles réponses cliniciens et chercheurs apportent-ils à ces réflexions ? Qu’en est-il aujourd’hui du rapport de la Psychomotricité à la Science ? Comment faire vivre une science de la psychomotricité ? Sous quelle forme les psychomotriciens peuvent-ils susciter une évolution des modèles théoriques ? Quels rapports le mouvement intentionnel, la motricité en relation, permettent-ils d’établir entre l’individu et le milieu ?

Les deux journées de mai 2018, proposées aux psychomotriciens et à l’ensemble des professionnels de santé, se donnent pour objectif de montrer l’originalité des multiples aspects de l’approche psychomotrice, de présenter les avancées actuelles ainsi que les nouvelles thérapeutiques et de susciter un débat constructif. Les deux journées comporteront des conférences plénières (matinées), des ateliers de pratiques psychomotrices, d’outils et de techniques, ainsi que des communications orales (après-midi) et affichées (pauses).

Avec la participation de Jacques Corraze (Toulouse), Denis Grabot (Bordeaux), Françoise Giromini (Paris), Marianne Jover (Marseille), Rui Martins (Lisbonne), Michel Probst (Leuven), James Rivière (Rouen), Philippe Scialom (Paris), Jessica Tallet (Toulouse), Céleste Younes Harb (Beyrouth).

Appel à communications orales et affichées du 15 septembre 2017 au 15 janvier 2018

 

Logo_1.png

Personnes connectées : 1